Accueil du site > A la Une > Budget 2016, faire des économies

Budget 2016, faire des économies pour continuer à investir dans l’avenir

Contenu de la page : Budget 2016, faire des économies pour continuer à investir dans l’avenir

Le 25 mars dernier, le conseil municipal a voté le budget primitif 2016, suite à la tenue du débat d’orientation budgétaire en février. Retour sur les chiffres clés du budget de la Ville de Noyon.

CONTEXTE

Le vote du budget 2016 prend place dans un contexte national tendanciellement identique à celui des années précédentes, à savoir une relative stagnation économique.

Ce contexte influe négativement sur l’ensemble des indicateurs sociaux et des secteurs d’activité y compris le secteur public local. Il faut noter néanmoins quelques signes récents de reprise qui nous laissent entrevoir une amélioration à court ou moyen terme de la situation économique nationale et internationale.

Néanmoins dans ce contexte, l’effort demandé au secteur public est doublement accentué, particulièrement pour les collectivités locales en proximité immédiate de la population. Les besoins sociaux ont augmenté, alors que dans le même temps les recettes pour faire fonctionner les services publics locaux s’amoindrissent du fait de la crise et des obligations d’économies à réaliser, prescrites par l’Etat pour redresser les comptes de la Nation.

Aussi, parce que la majorité municipale a pris l’engagement encore cette année, comme sur ce mandat de ne pas augmenter les impôts municipaux, il revient de veiller à la préservation des marges de manœuvre financières, pour permettre à la Ville de Noyon de faire face à ses engagements financiers, afin de poursuivre une politique d’investissements visant à améliorer l’attractivité de la Ville, à soutenir un haut niveau de service public et à renforcer la sécurité des habitants.

A la cure d’austérité que nombre de collectivités ont décidée d’enclencher, la Ville de Noyon répond d’une bonne gestion opérée ces dernières années, qui autorise encore à d’autres solutions, mais aussi et surtout parce que le territoire sur lequel nous vivons ne peut se permettre d’attendre et de mettre en pause sa nécessaire modernisation vers l’attractivité du Noyonnais.

Tout ceci en référence notamment au projet de reconstruction des groupes scolaires Weissenburger et St-Exupéry, à initier en 2016 et à concrétiser sur 2 ans, pour la sécurisation de l’accueil de nos enfants. Tout comme la poursuite des travaux de renouvellement urbain et au lancement des études sur le quartier de Beauséjour. Des investissements indispensables pour le Noyon de demain.

Cette bonne gestion n’exonère pas néanmoins d’efforts à produire pour tenir ces objectifs ambitieux.

CHIFFRES CLES

  • Budget de fonctionnement : 18 726 810 € (dépenses / recettes)
  • Projets d’investissement : 4 802 731 € (dont 3 017 125 € de subventions par les partenaires institutionnels)
  • Mesures d’économies sur le fonctionnement : 500 000 €
  • Autofinancement dégagé : 1 363 745 €
  • Annuité d’emprunt : 3 017 000 €
  • Taux de fiscalité : +0%, pas d’augmentation

RECETTES DE FONCTIONNEMENT :

DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT :

Préserver l’essentiel…

Le budget voté est un budget qui préserve l’essentiel, à savoir la faculté de notre collectivité à continuer d’agir pour améliorer la qualité de vie quotidienne des Noyonnais et bien préparer l’avenir de notre ville.

… en dégageant des marges de manœuvre

L’année 2015 a déjà attesté de la bonne gestion de notre collectivité, en lui permettant de maîtriser ses dépenses de fonctionnement et de chercher à optimiser les recettes, sans toucher au levier fiscal, engagement tenu par la majorité municipale. La gestion du fonctionnement municipal témoigne d’une décélération de nos dépenses de fonctionnement (-1,31%), alors même que l’Association des maires de France révélait une hausse moyenne de 1,6% pour le bloc communal. Ce double effort a permis de parvenir à la préservation d’une épargne brute notable en 2015, en progression même sur les deux dernières années.

Cette gestion conduit à préserver des marges de manœuvre, quand bien même la Ville subit un fort prélèvement sur sa dotation globale de fonctionnement. La bonne santé de l’épargne brute, qui correspond en termes de ratio à notre capacité d’autofinancement, est un gage de confiance pour nos partenaires bancaires et pour la poursuite de nos projets.

Poursuivre le processus de désendettement

Depuis 2014, l’engagement de la majorité municipale d’un désendettement durable de la Ville est tenu. La Ville emprunte moins chaque année que l’annuité qu’elle rembourse. Elle commence ainsi à engranger le fruit des investissements réalisés.

La Ville de Noyon a donc consolidé en 2015 sa trajectoire d’un développement serein et productif, un objectif poursuivi en 2016. Cette année, ce sont ainsi près de 500 000 € nets d’économies réalisées par rapport au budget primitif 2015, marquant les nouveaux efforts de gestion à opérer pour continuer à dégager suffisamment de crédits visant à financer les investissements nécessaires et à maintenir un niveau de service public de qualité.