Accueil du site > Participer > Paroles de Noyonnais > La Famille JEDRZEJEWSKI

La Famille JEDRZEJEWSKI

Contenu de la page : La Famille JEDRZEJEWSKI

La Famille JEDRZEJEWSKI - Pentathlon moderne

Vivre Noyon : Toute la famille vit au rythme de l’activité sportive des 3 enfants, pouvez-vous nous en dire plus ?

  • Grégory Jedrzejewski : Les enfants ont débuté le pentathlon moderne (équitation, escrime, natation, tir et course) dès leur 7 ans. Aujourd’hui Mathilde s’est spécialisée dans le tir au pistolet et ses performances lui ont permis d’intégrer le pôle France tir à Bordeaux l’an dernier. Camille, la cadette, lui emboîtera bientôt le pas grâce à ses résultats spectaculaires en 2015-2016 et en ce début de saison. À elles deux, les filles ont remporté, sur ces 4 dernières années, 8 médailles individuelles aux championnats de France dans diverses disciplines et 2 médailles par équipes. Leur frère Gautier continue, quant à lui, la pratique des 5 sports avec plaisir et va représenter son club dans la 1re catégorie-âge accessible aux championnats de France triathle sur 3 épreuves.

VN : Quelle place occupe la pratique sportive de vos enfants au niveau familial ?

  • Céline Jedrzejewski : Les week-ends sont évidemment rythmés par les compétitions sportives des enfants. Parfois sur les mêmes lieux mais le plus souvent j’accompagne l’un et Grégory accompagne l’autre. Nous essayons de garder des vacances en famille. Le sport occupe une grande place mais nous n’oublions pas de gérer les emplois du temps pour garantir un suivi scolaire tout aussi important.

VN : Pourquoi avoir choisi une spécialisation avec ce départ en pôle France tir à bordeaux ?

  • Mathilde Jedrzejewski : Plusieurs années de pratique en pentathlon moderne, les compétitions de tir au pistolet et les médailles remportées en championnat de France m’ont ouvert les portes du Pôle France. Cette discipline offrant plus de possibilités, le choix s’est alors fait naturellement.

VN : Comment organises-tu ton temps pour concilier sport et études ?

  • Camille Jedrzejewski : J’essaie de profiter de mes heures de permanences pour faire mon travail scolaire et le soir en rentrant de l’entraînement.

Les propos tenus sont de la responsabilité de leur auteur.