Nicolas Jallot

Contenu de la page : Nicolas Jallot

Nicolas Jallot - Chef d’entreprise de l’Atelier de carrosserie industrielle de Picardie (ACIP)

Vivre Noyon : Depuis quand êtes-vous à la tête de l’Atelier de carrosserie industrielle de Picardie (ACIP) ?

  • Nicolas Jallot : Il faut savoir que l’entreprise existe depuis 1986. Elle a été créée par un transporteur, Michel Vasseur, qui ne trouvait pas son bonheur dans l’offre existante des carrossiers. Il a donc fabriqué lui-même ses propres carrosseries. Voyant ses réalisations, les autres transporteurs l’ont sollicité pour carrosser leurs véhicules et l’entreprise a été fondée à partir de cette idée. Suite au décès de ce transporteur en 1994, l’entreprise a été reprise par sa femme jusqu’en 2006. Quant à moi, j’ai travaillé tout d’abord chez un équipementier avant de racheter l’entreprise en 2010. J’avais alors 29 ans.

VN : En quoi consiste votre activité ?

  • NJ : Nous sommes carrossier constructeur. Nous sommes 3 en Picardie, c’est un métier assez atypique. Je précise tout d’abord que nos compétences dépassent largement le fait de redresser une bosse après un accrochage par un particulier. Nous travaillons pour les professionnels et essentiellement avec les concessionnaires poids lourds et camions. Nous fabriquons les carrosseries qui sont posées sur des châssis nus. Par exemple, nous pouvons fabriquer la caisse d’un camion de déménagement, une benne, nous pouvons également équiper entièrement un véhicule de vente mobile en créant une ouverture sur le côté, en installant une cuisine… Nous sommes spécialisés à la fois en chaudronnerie, en hydraulique, en électricité, en menuiserie et en peinture. Dotée notamment d’une cabine de peinture de 20 mètres de long, ACIP est capable de peindre aussi bien la caisse d’un camion, d’une benne, d’un camping-car, voire même d’un bateau. Nous fonctionnons essentiellement par le bouche à oreille avec des produits que d’autres ne font pas et qui nous permettent d’avoir de nouveaux clients.

VN : Quelques exemples de vos réalisations ?

  • NJ : Nous avons équipé en partie les camions Vittel que vous voyez actuellement dans la caravane du Tour de France. Nous avons aussi créé et entièrement réalisé la nouvelle Maison du Conseil général de l’Oise mobile avec un bureau d’accueil et des toilettes. Nous fabriquons régulièrement la structure d’un semi-remorque complet avec création d’ouverture et de passerelles hydrauliques. Nos dernières réalisations nous ont d’ailleurs permis de travailler à l’export avec l’île de la Réunion par exemple.

VN : Vous êtes en plein développement, quels sont vos projets ?

  • NJ : Lorsque j’ai repris l’entreprise il y a 4 ans, il y avait 6 salariés, il y en a 14 actuellement. Bien sûr, avec la conjoncture économique, les volumes n’augmentent pas. Pour continuer à se développer, l’entreprise ne cesse de se diversifier en proposant toujours plus de savoir-faire. Nous nous sommes récemment agrandi en construisant un bâtiment tout neuf de 1 000 m2 et projetons l’acquisition du terrain qui le jouxte. Enfin, notre équipe va sûrement s’étoffer l’année prochaine de nouvelles compétences.

Contact
Atelier de carrosserie industrielle de Picardie (ACIP)
Zone industrielle rue Robert Estienne
03 44 44 00 00 - nicolas@carrosserie-acip.com

Les propos tenus sont de la responsabilité de leur auteur.