Accueil du site > A la Une > Reconstruction des groupes (...)

Reconstruction des groupes scolaires Saint-Exupéry et Weissenburger : un chantier ambiteux

Contenu de la page : Reconstruction des groupes scolaires Saint-Exupéry et Weissenburger : un chantier ambiteux

Les travaux de reconstruction des deux groupes scolaires Saint-Exupéry et Weissenburger démarrent prochainement. Enseignants, parents d’élèves et riverains ont été conviés aux deux réunions d’informations ont eu lieu lundi 12 et mercredi 14 février derniers, afin de présenter les programmes et le rétro-planning des travaux.

Retour sur les réunions d’informations dans le cadre de la reconstruction des groupes scolaires Saint-Exupéry et Weissenburger

Dans le cadre du lancement des travaux des groupes scolaires Saint-Exupéry et Weissenburger, la municipalité de Noyon a organisé deux réunions d’informations permettant de présenter les différentes étapes du projet durant sa phase d’installation, de construction et de déconstruction.

Après une introduction du maire Patrick Deguise, revenant sur le parcours de la municipalité pour voir aboutir ces chantiers, un rétro-planning a été présenté aux enseignants et ATSEM, aux parents d’élèves et aux riverains. Il a été suivi d’une présentation des programmes par les architectes et paysagistes ainsi que d’une explication de la gestion des chantiers par l’entreprise Demathieu Bard. Un temps d’échanges a permis de répondre aux premières questions. Celui-ci se poursuivra à l’occasion des comités de suivi mis en place par le pôle Services à la population et qui baliseront toute la période des travaux. Ils permettront également d’informer régulièrement les usagers.

La réunion a aussi été l’occasion d’annoncer la date de la plantation du premier arbre (Saint-Exupéry) et de la pose de la première pierre (Weissenburger), le samedi 17 mars 2018.

Le rétro-planning des travaux

Un chantier ambitieux

Les nouvelles constructions apporteront des solutions à de nombreuses problématiques actuelles :

  • L’éclatement des sites

Le nouveau site Weissenburger regroupera les maternelles Alphonse Daudet et Paul Bert et l’école primaire Weissenburger.

Le nouveau site Saint-Exupéry regroupera les écoles maternelles Jacques Prévert et Saint Exupéry ainsi que l’école primaire Saint-Exupéry.

Ces regroupements à taille humaine sont un véritable atout. Ils permettront ainsi d’anticiper et d’accompagner l’accroissement des effectifs, d’augmenter les capacités d’accueil périscolaires, tout en étant renforçant la mixité sociale.

  • La vétusté

Ces nouveaux groupes scolaires vont permettre de répondre aux normes de sécurité et d’accessibilité. Les actuels bâtiments de type Pailleron des années 1960 laisseront place à deux groupes modernes, entièrement rééquipés et éco-responsables.

La priorité y est donné au trajet à pied, où les enfants pourront se déplacer en toute sécurité une fois dans l’enceinte du "quartier groupe scolaire".

Détruire les anciennes écoles, c’est aussi rationaliser les coûts de fonctionnement et de réduire les dépenses énergétique en laissant la place à des bâtiments moins énergivores.

  • La restauration scolaire

Les nouvelles écoles ont donné la priorité à la sécurité et au confort des enfants et de leurs enseignants. Désormais, plus de trajet : les enfants de maternelle pourront se restaurer dans la nouvelle cantine prévue à l’intérieur de l’école. Les élémentaires quant à eux, n’auront qu’à traverser les espaces piétons protégés afin de rejoindre la salle de cantine de l’école maternelle.

Les nouvelles écoles en chiffres

Un chantier citadin

Situés au cœur des quartiers de Beauséjour et du centre-ville, ces deux nouveaux groupes scolaires vont rencontrer dans leur phase chantier un défi de taille : s’adapter à la contrainte de la ville.

Vie quotidienne, stationnement, circulation et habitudes seront modifiés durant ces 18 mois de travaux. Cependant, la municipalité travaille à faire entrer le chantier dans le quotidien des usagers, et à se départir de l’idée de nuisance.

Durant la phase chantier

  • L’entreprise Demathieu bard et la Ville de Noyon vous proposeront des visites de chantier. Ces visites seront construites pour les élèves mais aussi les riverains, pour découvrir, comprendre et suivre l’évolution des travaux.
  • Des ateliers pour les élèves, en collaboration avec le cabinet d’architecte.

Durant la phase déconstruction des anciens groupes scolaires

Attentive au confort des élèves et des riverains, l’entreprise travaillera sur plusieurs points.

  • La poussière : Lors des épisodes de chaleur, des brumisateurs seront utilisés pour éviter que la poussière ne s’échappe de manière trop importante. Les camions seront bâchés et les abords du chantier seront régulièrement nettoyés.
  • Le trafic : Les déchets du chantier seront évacués en dehors des heures de pointe et les responsables du chantier veilleront à aménager le stationnement des ouvriers de manière à ne pas gêner le trafic citadin.
  • Le bruit : La particularité de ce chantier réside dans le fait qu’il s’effectuera sans l’utilisation de grue. La déconstruction sera faite manuellement dès que possible, et les ouvriers privilégieront les horaires les moins contraignants pour les manœuvres bruyantes.

« Nous vivons là un moment important dans l’histoire scolaire de notre ville. Nous passons de six bâtiments du centre et de Beauséjour vieillissants, énergivores et très coûteux en termes d’entretien, à un rassemblement de 745 enfants sur deux nouveaux sites, soit 45% des élèves de Noyon. Alphonse Daudet, Paul Bert, Jacques Prévert… tous ces grands noms de la France vivront dans la mémoire de générations entières d’écoliers. Une nouvelle page se tourne pour nos enfants, leurs parents et enseignants. Celle qui fera de Noyon une ville où l’investissement public clé se tourne vers l’école de la République et une cité où sont offertes des conditions d’instruction dignes du 21e siècle. »
Patrick Deguise,
Maire de Noyon
Président de la CCPN