Tribune libre

Contenu de la page : Tribune libre

MAJORITE
Liste Noyon en mouvement avec Patrick Deguise

En ce début d’été, synonyme d’une végétation luxuriante où le service Espaces verts est à pied d’oeuvre, nombreux sont les habitants qui interpellent leurs maires et leurs élus sur la prolifération d’herbes sur les espaces publics. Ce constat est la résultante logique de l’interdiction des produits phytosanitaires depuis le 1er janvier 2017, appelés plus communément désherbants. Une mesure tout à fait justifiée pour protéger notre environnement, notamment les cours d’eau, et notre santé. Faute de produits de substitution, les collectivités ont été contraintes de s’organiser différemment afin de maintenir les espaces publics en état. Toute mutation entraîne malheureusement une période de transition. Il nous faut revoir nos modes opératoires faisant appel à du nouvel outillage et des nouvelles pratiques dans l’appréhension du développement des mauvaises herbes sur ces espaces. Chacun a un rôle à jouer dans cette transition écologique. Surtout qu’il revient normalement aux riverains d’entretenir leur trottoir, bien évidemment en fonction de leurs possibilités physiques. Une ville propre est l’affaire de tous, surtout lorsque des contraintes environnementales mobilisent davantage les agents en charge de l’entretien des espaces publics. Changer de modèle implique forcément un changement de mentalité. Accepter quelques mauvaises herbes dans le caniveau temporairement, c’est accepter ce changement pour préserver notre planète dans l’attente de solutions pérennes, respectueuses de dame nature.
Toute l’équipe municipale vous souhaite, à toutes et tous, un bel été dans le Noyonnais, empli de bonnes sensations avec toutes les animations estivales concoctées par les associations et les services municipaux.

Xavier Robiche
Adjoint au Maire délégué aux Grands
travaux, à l’urbanisme, à la mobilité, à la _prévention et à la sécurité

OPPOSITION
Liste Pour ma ville

Cela fait maintenant un an qu’Emmanuel Macron et son gouvernement mènent une politique trop coupée des réalités des Français. En effet, ils augmentent la CSG aux retraités, encouragent la fermeture de nombreuses classes dans les écoles rurales, augmentent l’immigration. Ils ne font aucun geste pour diminuer l’impôt sur le revenu des classes moyennes. Ils s’acharnent contre les automobilistes en augmentant les taxes sur le diesel et l’essence, en abaissant la vitesse à 80km/h sur les routes aujourd’hui limitées à 90 km/h et en rendant plus chers et plus fréquents les contrôles techniques. Utiliser sa voiture n’a jamais coûté aussi cher ! Ils réduisent de 100% à 10 % la part de logements neufs accessibles aux personnes handicapées, et sabrent de 18% les aides aux postes pour les travailleurs handicapés. Et pourtant, il est important quand c’est possible de maintenir à domicile les handicapés pour qui se loger n’est pas facile. Où est la politique quand elle ne mène plus les combats contre l’égalité des droits ? Le handicap doit être un défi relevé au quotidien et ne doit pas être réduit à une petite contingence immobilière et financière. Enfin, ils détricotent la politique familiale en baissant la prestation d’accueil du jeune enfant de 8,5% et en privant de nombreuses familles de la prime de naissance…
Et pourtant, malgré ces injustices et ces souffrances qui nous sont imposées, le maire de Noyon soutient cette politique. Est-ce par déni, indifférence, cynisme, opportunisme ? N’entend-il pas que beaucoup de Noyonnais ont du mal à finir leurs fins de mois sans, pourtant, faire d’excès ? Ne voit-il pas que notre belle ville de Noyon est en train de perdre son identité ?
En espérant que beaucoup de jeunes auront leur bac et n’auront pas été trop accaparés par Parcoursup, nous souhaitons à toutes les Noyonnaises et à tous les Noyonnais de bonnes vacances.

Sandrine Dauchelle
Conseillère municipale
Conseillère communautaire
lesrepublicainsdunoyonnais@gmail.com
Facebook : lesrepublicainsdunoyonnais

OPPOSITION
Liste Noyon Bleu Marine

L’acharnement du maire ne paye pas !

Comme vous l’aurez lu dans la presse, le maire de Noyon a intenté une première action en justice pour diffamation contre Laurent Guiniot, Conseiller municipal et communautaire de Noyon, auprès du tribunal correctionnel de Compiègne. Tout ceci bien évidemment au frais du contribuable !
Laurent Guiniot a obtenu un non-lieu pour 90% des propos reprochés et une relaxe pour le propos restant. Le tribunal jugeant qu’il n’y avait aucune diffamation alors que P. Deguise continue d’affirmer l’inverse, remettant ainsi en cause la décision de justice.
Cette première tentative de bâillonnement de l’opposition nationale aura donc été un lourd échec pour P. Deguise !
De plus, le maire de Noyon et président de la CCPN a, une seconde fois, été renvoyé dans ses cordes et cette fois par le tribunal administratif d’Amiens.
En effet, P. Deguise ne souhaitant aucunement que l’opposition puisse s’exprimer dans les publications de la communauté de communes, celui-ci avait fait délibérer pour que n’ayons aucun droit d’expression, allant ainsi à l’inverse des règles les plus élémentaires de ce qui fait notre démocratie et notre République.
Le tribunal annule donc la délibération mise en cause, oblige la CCPN à modifier son règlement intérieur pour permettre le droit à l’expression des Conseillers communautaires d’opposition et rejette la demande de la CCPN visant à verser par ces mêmes élus la somme de 4.000€ au titre de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.
Pour finir, P. Deguise a annoncé lors du dernier Conseil municipal son intention de porter à nouveau plainte contre Laurent Guiniot. Cette dérive autoritaire et cette obstination du Maire à ne pas accepter le débat et la contradiction risque bien de coûter cher aux contribuables dont P. Deguise sera le seul responsable !

Laurent Guiniot
Isabelle Mareiro
Claude Sadin
facebook.com/noyonbleumarine
noyon@guiniot.fr