Accueil du site > A la Une > Vitraux Max & co, lumière

Vitraux Max & co, lumière sur le métier d’un duo de passionnés du verre

Contenu de la page : Vitraux Max & co, lumière sur le métier d’un duo de passionnés du verre

En 2015, alors salariés au sein de la miroiterie Vitraux Max, Isabelle Eytorff et Lucas Jouéo décident de reprendre l’activité vitrail de l’entreprise et de créer leur propre société au sein du campus économique Inovia. Ils viennent de recevoir la Victoire de l’Initiative Hauts-de-France catégorie en duo.

Tous deux issus du centre d’apprentissage (Cifam) de Nantes spécialité Métiers d’art, Isabelle Eytorff et Lucas Jouéo exercent l’activité de création, restauration, conservation et protection de vitraux toute époque depuis déjà 10 ans.

Leur activité

L’entreprise est l’un des trois ateliers picards dont l’activité principale est la restauration des vitraux de châteaux, églises, cathédrales et de tout monument historique. Vitraux Max & co propose également la création de vitraux aussi bien pour les communes que pour les particuliers. Pour l’anecdote, l’association des Amis du musée Calvin commande régulièrement de petits vitraux à l’effigie du musée ou de Jean Calvin pour les visiteurs coréens qui en raffolent. Si vous souhaitez découvrir ce métier, vous pouvez, sur demande, participer aux stages-découverte proposés par Isabelle et Lucas le samedi dans leurs locaux.

Des chantiers de plusieurs semaines

La commande d’un vitrail se fait en plusieurs étapes. Après avoir défini avec le client le modèle à créer ou les points de restauration à apporter, vient le moment de la maquette avec le dessin, les mesures à prendre sur place et le choix des couleurs. Comme l’explique Lucas : « Le vitrail a souvent vécu une centaine d’années. Lors de sa restauration, on recherche, avant tout, les couleurs approchant celles originelles car, pour quelques centimètres parfois, on doit commander 20 m2 minimum de verre et cela coûte très cher ! » Puis, il faut couper, peindre et donc cuire les pièces si nécessaire, sertir, souder et mastiquer le vitrail.

Un duo complémentaire

Pour chaque chantier, les tâches sont bien réparties. En tant que chef de chantier, Lucas s’occupe de la dépose et repose du vitrail sur place. Isabelle est, quant à elle, chef d’atelier et gère plutôt la partie restauration. Isabelle précise cependant : « Lucas travaille aussi en atelier et se montre très minutieux lors du dessertissage des pièces et leur nettoyage. » C’est d’ailleurs cette grande complémentarité que la Région Hauts-de-France a souligné en leur attribuant le 1er prix en duo des Victoires de l’Initiative Hauts-de-France. Félicitations à ces deux entrepreneurs de talent !

A noter

vitraux max & co | campus inovia bât 29 | 1435 boulevard Cambronne | 60400 NOYON | 06 08 11 30 33 | 03 64 60 00 66 | vitrauxmax.co@gmail.com